Le Mot du Prêtre

Janvier 2022


A Noël Dieu s’est fait Homme. C’est le moyen qu’Il a choisi pour communiquer la profondeur de son amour et de sa beauté. Cette naissance est pour les chrétiens, porteuse d’espérance.


Mais la naissance de Jésus à Bethléem n’est que le début d’une délicate transformation et d’une lente maturation de l’humanité. Noël est donc un commencement. Son plein accomplissement est encore à venir.


L’année qui s’achève a été marquée par son lot de peines et d’incertitudes, mais aussi par des joies et des réconciliations.

La crise sanitaire qui se poursuit, nous invite à cultiver l’humilité et la sobriété.


Le terrible rapport de la CIASE nous met devant nos responsabilités en Eglise et nous incite plus que jamais à la droiture de vie.

Quand l’humanité aura revêtue son plus beau visage humain, alors elle aura le visage de Dieu Incarné. Ce sera Noël tous les jours.


Bonne et sainte année 2022.



P. Jean-Claude LAZUECH